23 novembre 2014

Cinema - Stanley Kubrick - The Shining as the old story of Dionysos, Ariadne and the labyrinth

Kubrick's The Shining re-tells the story of Dionysos (Danny) and Ariadne (Wendy), with Jack being Theseus, the victim of the divine plot, ie man condemned to die and be born again, eternally the same, eternally ending in the icy labyrinth whatever the story he tries to write/tell himself.
Jack's never been a psychopath, he's just the tragic hero played by the gods and inferior spirits with the complicity of the woman whose only true love is the child-god Danny/Dionysos - the only one capable of escaping the maze, twice - and the first time we - and Jack from the top-view of the model - didn't know how Wendy and Danny had escaped.
Also we never see Jack outside: he's always either in his VW car or in the hotel. The only time he comes out it's to be trapped to death in the maze where Danny kills him.

Visage de l'éternité #1

Toile numérique d'après modelage

L'esprit de la République

Photomontage à partir d'un modelage original

04 novembre 2014

Ville

Sans mot dire
sans maudire
cent mots dire
cent mots d'ire
iridescence des maux
les maux des sens
les mots d'essence
iridescence de l'essence
de la flaque d'essence
la quinte essence
la quinte de toux
la quinte de Tout
l'essence de tout
m'esquinte le sens
esquinté en cinq sens distincts
j'ose dire l'or
j'ose dire l'or en sa distincte pureté
j'ose l'ire de l'or
j'ose l'orage et son lent éclair
sur les mots des morts
sur les émaux d'amours si clairs
parure que nul insensé n'éclaire
amoureux d'émaux d'or et d'éclairs
amovrevx amoVrevX
amo V rev X
à mots en quintes je rêve un éon
un éon si clair
dans les villes jaunes volées à la nuit
villes aux flaques d'essence
iridescentes des néons trop clairs
qui tachent nos étoiles
et nos lits tachés de lie
nos lits faits et défaits
par l'amour qui nous
fait
défait
& refait
lys d'or à l'iris aux étoiles
et toi là qui rêve d'ici
toi lys au cœur insensé
moi qui rêve au cœur défait
des villes constellées d'essence
taches de lies irisées sous les néons
ciel des fous que la misère a tués
île des morts au cœur de fer
dis encore les mots
les mots d'émaux irisés
parcellés
constellés
rêve à mots couverts
par tous les sens
un éon sans taches
comme un iris azuré
dans ta chevelure fauve
je veux et je vole
tes chevaux en flammes comme des fauves
peints sur l'iris des insensés et des morts
je veux et je vole
ces mots de fer dans ma nuit d'or
et je peins à mi-mots
la mer
la mer en fête dans les flammes
la mer par-dessus nos têtes
et dans nos rires
nos rires d'or et d'éclairs
que les émaux irisés de nos mots
peinent à peindre comme la pluie
qui cueille sur ton sein
l'iris sans ire d'un iridescent éon
lys cueilli dans ton lit
où tu dors dans ta chevelure
avec la paix des morts

03 novembre 2014

Try poetry

Poetry
try Poe
Try tree
try pottery
Rimbaud
Rainbow
Rain tree
Try rain
Try train
Rain train
Rainbow train
From sad to free
From country to robbery
Try black
Try cobbler
Try cobblestone
Black stone
Beneath the tree
Black sky
Over the rainbow
Try bone
Try bone marrow
Black stone
For my bones
Tomorrow
Tomorrow