19 janvier 2016

Élégie

L'ange la pierre une mort le seuil, une
herbe qui pousse sous la pierre
rien d'ici qui ne soit dans sa mémoire
invisible et partout présente
larme et sourire frôlement de l'aile

Un ange aux yeux brûlés
par le soleil du Père
mémoire de ce qui vient s'établir
dans la tempête hurlante
et l'horreur de la vie

Un même partage dans son dire et son taire
dans le bond joyeux des dauphins
dans le cri du vif martinet
dans le calme de la pierre où la source point

L'immatérielle vie l'éclat auprès duquel
Toute rose vive pâlit et se dessèche
Fuyant le siècle en tremblant sous l'orage du Ciel
À grand peine dire ce que le commun tait -

Enfant des eaux mortes, frère des poussières
une douleur devient ton chant
le cours de la vie au profond d'un presque
silence parfumé comme les fleurs diaphanes
de l'enfance aux rires tus - ma pauvre âme
sous le regard de la bête tantôt fauve
bête au regard inepte bête si certaine -

Ô Terre comment te quitterai-je où je n'ai rien
Qui se puisse bénir et tout amour meurtri ?

02 janvier 2016

Von Hause zu Hause

File sinistre démence
Von Hause zu Hause

Cera d'api chiude una tomba
Von Hause zu Hause

Früh wacht die Liebling des Vogels
Von Hause zu Hause

La mia cara è morta
Von Hause zu Hause

Fui al bosque para escuchar canta
Von Hause zu Hause

Déjà la pâle lune luit
Von Hause zu Hause

Les enfants tissent des danses
Von Hause zu Hause

Tapping feet and holding hands
Von Hause zu Hause

Al violino del vecchio
Von Hause zu Hause

Among the faeries in the bushes
Von Hause zu Hause

E il tuffo trota nel torrente
Von Hause zu Hause

Fuis ma douleur partons
Von Hause zu Hause

Per l'inverno del cuore
Von Hause zu Hause

e la culla degli dei
Von Hause zu Hause

Where all that's grown old
Von Hause zu Hause

debe congelar y morir
Von Hause zu Hause

Mais la mer au loin la mer
Von Hause zu Hause

Speranza degli uccelli
Von Hause zu Hause

Und Freude der Kinder
Von Hause zu Hause

Promesse des marins
Von Hause zu Hause

Mare che accoglie sempre
Von Hause zu Hause

L'esclave qui s'enfuit et l'astre qui se couche
Von Hause zu Hause

Di eternità in eternità
From eternity to eternity
De l'éternité à l'éternité
Von Ewigkeit zu Ewigkeit
Ab æterno usque in æternum.

31 décembre 2015

La Rose Malade (The Sick Rose) - William Blake

Ô rose tu te meurs.
Le ver invisible,
Qui vole dans la nuit
Dans la trombe hurlante;

A découvert ton lit
De joie écarlate:
Et son noir amour secret
Anéantit ta vie. 



traduction originale Régis Gronoff 2015 CC

28 décembre 2015

Quatre Quatrains

Lascaux
Des présences de joie
paraissaient sur les murs
comme rosée du matin.

Le sommeil des animaux
qui ne dorment pas
face à face de la nuit
elle-même aux aguets.

L'étoile, l'éclair et l'oiseau
soutiens sans effort
des nomades dont la terre
ne porte nulle cicatrice.

Cigales comme sagaies
stridentes dans l'or du Midi
Lézard aux aguets
sur la pierre de feldspath irisée.