05 mars 2006

Aujourd'hui, début du Grand Carême pascal

En regrettant que Virgin Music ait retiré de son catalogue tous les CD des chants du Mont Athos (dont les merveilleuses compositions du p. Gabriel, qui comprennent un double album de Psaumes), je propose quelques paroles de guides spirituels de l'Eglise Orthodoxe.


Dialogue avec la sainte érémitesse Photinie du Jourdain:


Joachim Spetsieris:
Pendant tes luttes et tes souffrance, dans cette solitude, as-tu senti la grâce divine et le secours de la Mère de Dieu que tu implorais ?

Sainte Photinie: Certes, la Souveraine du monde, que j'implorais, m'a secourue, m'a consolée, m'a sauvée pendant que je luttais contre les terribles pensées qui, aidées par l'Ennemi du Beau, me disaient : "Tu es venue pour rien dans ce désert ! Tu ne seras pas sauvée. Si tu étais restée dans le monde, mariée, tu vivrais en vraie chrétienne et tu serais facilement sauvée ! Qu'as-tu gagné dans ce désert ? Tu n'y fais rien de bien. Les bêtes sauvages vivent, elles aussi, dans le désert, et restent toujours des bêtes. C'est dans le monde que se livrent les vrais combats, c'est là qu'on reçoit la couronne. Tant et tant d'hommes ont fait leur salut dans le monde !" -Conseils des démons pour me conduire au désespoir, me faire quitter le désert, me ramener dans le monde et m'y piéger à leur aise.

- Tu as senti que cela venait du démon ?

- Je sentais fort que cela venait de l'ennemi du Beau, à cause de la lutte intérieure, mais je n'avais pas l'expérience que j'ai aujourd'hui. Ces pensées m'avaient tant troublée que j'appelais la mort et priais la Souveraine du monde de me laisser mourir. Et la Souveraine du monde m'est apparue, la Lumière Divine m'a inondée. Je l'ai vue dans le fond de mon âme, j'ai entendu sa voix me dire:
-Ne crains pas, mets ta confiance en moi.
Aussitôt, ô miracle ! toute l'obscurité qui enveloppait mon âme se dissipa, les pensées s'enfuirent et mon cœur fut rempli d'allégresse. Après avoir versé d'abondantes larmes, j'ai rendu grâces au Seigneur du ciel et de la terreet me suis mise à chanter: Il est digne en vérité de te célébrer, Toi qui enfantas Dieu, Bienheureuse à jamais et très Pure et Mère de notre Dieu, Toi plus vénérable que les Chérubim et incomparablement plus glorieuse que les Séraphim, qui sans tache enfanta Dieu le verbe, Toi véritablement Mère de Dieu, nous T'exaltons.
Depuis, je suis en paix et je bénis le jour où le Père céleste m'a rendue digne de venir ici et m'a délivrée des vicissitudes de ce monde.

(Extrait de Sainte Photinie l'ermite, de Joachim Spetsieris, éd. L'Age d'Homme, ISBN : 2825104043)



Ancien Sophrony de Maldon:


Comment passer une journée sans péché, c'est à dire saintement ? Voilà notre problème quotidien. Comment transformer tout notre être, nos pensées, nos sentiments, nos réactions physiques même, afin de ne pas pécher contre notre Père céleste, le Christ, l'Esprit Saint, la personne humaine, notre frère et toute chose dans cette vie ?

"Seigneur, rends-nous dignes de passer cette journée sans péché." Je vous ai souvent répété cette prière de l'Eglise. La vie sans péché sur terre nous ouvre la porte des cieux. Ce n'est pas la richesse intellectuelle qui sauve la personne. C'est la vie sans péché qui nous prépare à la vie avec Dieu dans le siècle à venir. La grâce du Saint-Espritnous apprend les réalités éternelles, pour autant que nous vivions selon ces commandements: aime Dieu ton créateur de tout ton être et aime ton prochain comme toi-même. Oui, gardez toujours ces commandements!

Demeurez dans la prière, demeurez dans l'effort, passez une journée sans péché. Tout le reste sera donné par Dieu lui-même.

(Extrait de De Vie et d'Esprit, de l'archimandrite Sophrony, éd. Le Sel de la Terre, ISBN : 2940042004)

Aucun commentaire: