26 novembre 2012

Extrait d'une conversation sur Facebook autour de cette image.


Le but de la technologie est par définition de dépasser les capacités humaines, ce depuis le premier percuteur en silex.
La mère de Balzac considérait qu'il "s'abrutissait" à lire des romans. On connait la suite. 
J'ai l'impression que pour qu'une technique (ou un art, c'est pareil en grec) atteigne son sommet il faut qu'il soit menacé par une technique plus parfaite. La peinture a atteint ses sommets avec l'arrivée de la photo. La série télé avec l'arrivée d'internet (les Soprano sont sortis en 1999), etc. 

Les masses sont par nature hypnotisées parce qu'elles sont non-créatives, purement stériles (Nietzsche parlait de bêtes de somme) et sont vouées, littéralement, à être manipulées. D'où l'échec du socialisme réel qui implique que chaque composant de la masse devienne par la raison un individu à part entière, puis réalise que l'individu n'atteint son but que par le développement universel de l'humanité. 
Or une telle ascèse est impossible à 99% de l'humanité qui sont à peine des individus et dont la caractéristique (si j'ose dire) principale est l'absence de goût, de critères de sélection. Il suffit de voir l'audience réalisée par des nullités comme Gangnam, Bieber, Gaga, etc. Idem du cinéma hollywoodien actuel. 

Seule la série télé, par un effet que je comprends comme la menace d'internet, produit de véritables romans cinématiques à portée philosophique, elle occupe la place du roman russe dans la dernière partie du 19ème siècle. Fringe par exemple, diffusée par une chaîne grand public (Fox, pas exactement ce qui se fait de plus intellectuel), repose sur l'usage de concepts extrêmes qui laissent Matrix sur place. The Wire est une analyse marxiste stricte du paradigme socio-économique actuel déguisé en série policière. Dr Who joue également sur des chocs de conception métaphysiques bien au-delà de l'effet comique des paradoxes temporels. En Grande-Bretagne cette série, qui a vu le jour dans les années 60, tient lieu de véritable support populaire de réflexion philosophique et d'évasion spirituelle de type religieux. Elle se compare, la durée continue en plus, au phénomène de Star Wars et de la religion Jedi qui a également ses adeptes outre-manche.

Aucun commentaire: