06 décembre 2012

Eikona Ashtoreth Major n°1

Ors secondairement couchés
dont j'aime à hâter le principe -
or des eaux claires qu'auprès des loups décharnés
le pâtre mène son troupeau solaire paître
au maître des astres jouant sa flûte d'os -
Tandis qu'à l'âtre Esther s'endort
sa laine filée se mêle aux ors des feux d'hiver -

Peintres des Asturies claquant comme l'éclair -
orage d'astres qui doucement peignent les mains d'enfant de Madeleine -
Ô les eaux sur tes cheveux l'argent des lyres dans mon cœur -
et le temps se fait pont de fer et de soie vers ton sein
qu'un amant vermeil au front barré du souci
ose
chevilles cerclées de fer et de sang
chanter silencieusement -
prophète d'un hiver au sûr abri des loups
portant déjà toison de l'agneau du printemps qui vient.

Aucun commentaire: