15 avril 2014

Elegie d'Amore

Non - je voudrais encore l'occasion d'une tendresse
plus qu'un regard échangé, pas encore un baiser mais
il n'y a plus que des cristaux, des vitraux
peut-être une fois l'occasion d'un psaume
peut-être

Agnelle, chère, engourdie tantôt et pas encore
à l'épars des chairs pliées du naissant
l'éveil à point nommé à peine t'effleure
du doux frôlement des tisanes de l'automne
que mon désert apprête de ses saveurs absentes
presque

Suint de l'estoc à mon flanc et le noir tison que peine
à couvrir l'atroce cicatrice de midi
non je n'oserais non je ne voudrais jamais
plus que ton clair regard échangé sans pitié -
ne promets nul baiser et des vitraux les teintes savantes
attendront à périr que ma mémoire s'éprenne du précieux instant.

Aucun commentaire: