15 juillet 2014

Jeu devinant l'heur si prompt

 

Jeu devinant l'heur si prompt
à éprouver l'azur des feux silencieusement
l'épars en sa faveur abandonne un éclair
de mur à mur et par la main sienne
faisant ivresse le jugement sûr

il s'octroie ainsi davantage
par l'attache l'insignifiant avorton
bée les tribus aux sabirs ineptes
et clôt l'élan des noces matinales
par l'imperceptible et diaphane
muraille d'armes épuisées

cela s'approche tard
à naître au creux des os
brûlant d'ici-même et tenant au rebord
de quelque avalanche le gai lampion
d'une voûte considérable en ses écheveaux de miel
douce considération pour qui file des guirlandes

et tait en son trait l'amère
cicatrice des fracas des siècles
des machines désossées adossées à l'inepte
coquelicot fané à l'inane pavot
buvant au sel des rocs amarrés
la course des fleuves des dauphins
des archipels volcaniques

et puis tôt à l'ouvrage acquis
file sur la crête d'une vague
dont l'écume papillonne des étoiles
sous l'œil hagard des négriers du siècle.

Aucun commentaire: