04 septembre 2014

Epidaure

La mer nombreuse en ses viridescences de nacre et de vins de l'an neuf nous conviait à ses tables de calcium et de marbre pour des fêtes, des joutes et des guérisons parmi les senteurs de térébinthe et les viandes rôties au miel qur des prêtres aux mains blanches passaient à l'encens chantant et disant les tropaires des anciens dans des langues inconnues.

Et le poète en son masque d'homme portait des chants d'étrangers dans les mots des hommes.

Aucun commentaire: