30 octobre 2014

Au printemps

Pour moi l'heure caressante
ou cassante
les sifflets des frondeurs dans la nuit claire
les rondeurs des femmes qui près des tisons mentent
s'alliant l'exquis ballet des ombres sur le mur

étions-nous montagnes ou torrents
rives en pente ou sente fleurie 
parsemée encor d'ilets de neige
et nos souffles venaient-ils des hautes pâtures
ou bien glissaient-ils entre les arbres 
des vallées aux pupilles rouges d'avoir rêvé ce jour
trop ou trop tôt ?

Aucun commentaire: