21 avril 2015

Mon cheval fou à l'ombre des grands morts

Mon cheval fou à l'ombre des grands morts
Mon arbre planté comme un ange de feu 
Mon arbre sur le sillon du dieu rieur 
L'océan bruit à l'horizon 
Comme un grand fauve taché d'or et de sang 

Pourpre vient la nuit bercée d'éclairs 
C'est l'été au ponant des tropiques 
Caracole une étoile - ou est-ce une comète ? 
Sur la nue qui brûle des rougeurs de la ville 
Qui doucement s'endort sur les vins de la veille. 

Aucun commentaire: