02 juin 2015

no next

Ainsi te voici de fer et de sang
heure hagarde où le temps s'étiole
imbécile et morne jugement d'amnésique
tes vins amers comme l'éther
ici n'ont plus de créance.

Aucun commentaire: