23 avril 2016

Surseoir au saut du soir

Surseoir au saut du soir
entends bruire l'épars
des ventres des mères
appert dans les flots qui chantent
l'isthme au nom doux par les jeux des dauphins

*

Choc et rythme des mots noyés
La noix noire des fuites du langage
Barrez les tables des lois noires
Parez au vent mauvais qui -
Vent des fracas qui tourbe soulèvent
Vent et pluie qui effacent ton visage
Le fanal enflammé de tes yeux -
Choc noir où les mots manquent à surseoir
Fait l'hiver noir encore un automne sans espoir

*

Cher effroi du premier soir
Pareil au cri de l'aigle
Joie dans l'azur saint
Quand ma terre est un diamant sans taches.

Aucun commentaire: