21 février 2017

Nocturne

Sourd dans la nuit bleuie une valse aux accords
Doux et tristes comme une jeune et belle sainte
Et un effluve de vin doux, charmante plainte
De l'été mort où suaves s'émurent les corps.

Obscurs les chemins de l'âme à l'heure où l'amour
Se perd dans l'attente enfantine de l'éclair
Et le chant du rossignol dit au cœur gourd -
La nuit a ton visage telle une phalère.

Aucun commentaire: