29 avril 2017

Découverte de la poésie de Richard Rognet, premières impressions


Sens très fin des rythmes et des jeux de teintes dans les assonances. Vocabulaire très simple, paysan, de promeneur campagnard. M'évoque la poésie américaine de Raymond Carver. Un enfant de novembre comme moi, dissémination du "moi" non seulement dans un "tu" mais dans les images d'une nature s'éteignant dans les froidures automnales, sens de l'hiver qui vient inexorable, inévitable, avant un encore improbable et inespérable printemps.
Nostalgie assumée d'une réalité qui ne fut elle-même jamais qu'un illusoire jeu de miroirs émotionnel. Le temps sous le signe du regret et de l'erreur, aucun resserrement, par conséquent nulle rancœur outre le deuil imprescriptible de l'Irremplaçable.

Aucun commentaire: